New Zealand’s Top Fly Fishing Lodges / Les Meilleurs Lodges de Pêche à la Mouche en Nouvelle-Zélande

Yellow Dog Fly Fishing Adventures has just published its Definitive Guide to the Top New Zealand Fly Fishing Lodges. From Poronui Lodge and Tongariro Lodge in the North Island to the South Island’s Stonefly Lodge,  Owen River Lodge, Riverview Lodge, Minaret Station, Cedar Lodge and Fiordland Lodge, the guide showcases some of the best dedicated fly fishing accommodation and river access New Zealand can offer the travelling angler.

Of the eight lodges which made the list, I have only been lucky enough to stay and fish at Tongariro Lodge, near Turangi at the Southern end of Lake Taupo, and I can certainly vouch for the quality of the accommodation and the fishing.

Our independent three bedroom villa at Tongariro Lodge

I can still remember the anticipation of my first walk to the nearby runs and pools of the Tongariro River (a mere five minutes from door to riverbank) around 5:00pm on the first day. I imagined myself in the footsteps of Zane Grey as I waded through the shallow tributaries and run offs with my son who was seven at the time, then watched the deep grey-blue flow of the river before rigging my 6 weight Kilwell with a 10 foot leader, blood knotted to two feet of 4x tippet to which I had tied my tungsten weighted Tongariro Bomb, and then a foot and a half of 6x tippet to a Hare and Copper.

My Tongariro River fly rig that evening: A Tongariro Bomb paired with a Hare and Copper

I waded out until I was knee deep in the flow and made my cast upstream and across, watching the typical fluffy white strike indicator used in New Zealand drift downstream with the current. Another cast with no success and then… third time lucky. Just as I was getting ready to pick up my line at the end of the drift, the strike indicator went under. I swiftly raised the rod tip to set the hook and there it was, the telltale tug at the end of the line! Then came the frenzied splash as the fish made one run, then another, in an attempt to escape. “Have you got it Dad? Have you got it?” came the excited shouts of my son on the bank behind me. And two minutes later we had netted our first Tongariro trout: a sleek 45cm (17 inch) rainbow, golden in the dusk with a sheen of telltale pink running down the side.

A beautiful Tongariro Rainbow

I have great memories of Tongariro Lodge, not least because of the shared joy of that late afternoon session with my son. That evening we sat in the lodge restaurant with my wife and daughter, and my son told and retold the tale of “our trout” in excited tones, watched over by photos of fellow anglers and trophy trout in pristine scenery.

The interior of Tongariro Lodge

Whether you decide to stay and fish at one of the luxury lodges which made the Yellow Dog Fly Fishing list, or take a more economical approach, New Zealand has wonderful fishing, scenery and hospitality to offer the avid fly angler. As an expatriate Kiwi, it’s always great to head back home to the Land of the Long White Cloud (Aotearoa, New Zealand) with my feet in the crisp clear water of a free-flowing river, birdsong in the trees and the hope of a beautiful trout just waiting in the next pool or riffle.

***

Yellow Dog Fly Fishing Adventures vient de publier son “Definitive Guide to the Top New Zealand Fly Fishing Lodges”. De Poronui Lodge et Tongariro Lodge dans l’île du Nord aux lodges de l’île du Sud ( Stonefly Lodge,  Owen River Lodge, Riverview Lodge, Minaret Station, Cedar Lodge et Fiordland Lodge) le guide a sectionné quelques uns des meilleurs hébergements dédiés à la pêche à la mouche en Nouvelle-Zélande (avec des accès uniques à des zones de pêche) pour le “moucheur” en voyage.

Des huit lodges que compte la liste, je ne connais personnellement que Tongariro Lodge, situé près de Turangi au Sud du Lac Taupo, où j’ai eu le bonheur de dormir et de pêcher. Je peux donc témoigner de la qualité de l’hébergement et de la pêche. Je me souviens encore de l’anticipation que je ressentais lors de ma première sortie: une marche d’à peine cinq minutes pour atteindre les bassins et rapides de la rivière Tongariro vers 17h00 le premier jour. Je m’imaginais dans les pas de Zane Grey, traversant les bras de rivière peu profonds en compagnie de mon fils (qui avait sept ans à l’époque), scrutant le cours gris-bleu du courant du fleuve, avant de monter ma canne Kilwell en soie de 6 avec un bas de ligne de dix pieds, relié par un “blood knot” à deux pieds de nylon 6x avec au bout une “Bombe de Tongariro” lestée au tungsten et encore un pied et demi de nylon 4x tippet auquel j’avais attaché une “hare and copper”.

J’ai avancé jusqu’à ce que l’eau m’arrive aux genoux et j’ai sorti la soie en amont et à travers le courant, pour ensuite regarder la dérive de l’indicateur de touche blanc touffu, typique du style couramment employé en Nouvelle-Zélande. Un autre lancer sans succès et puis… le troisième était le bon. Je me préparais à relever la soie à la fin de la dérive lorsque l’indicateur a disparu subitement de la surface. J’ai rapidement levé la canne pour bien faire pénétrer le hameçon et là je l’ai senti, la série de coups secs qui trahissait le poisson que j’avais au bout de la ligne! Venait ensuite l’explosion dans l’eau lorsque le poisson a tenté une fois puis une seconde fois de s’échapper. “Tu l’as pris Papa? Tu l’as pris?” J’entendais les cris excités de mon fils derrière moi sur la berge. Et deux minutes plus tard nous avions réussi à prendre notre première truite de la Tongariro: une belle Arc-en-Ciel de 45cm, dorée par la lumière de fin d’après-midi avec une bande rosé satinée le long de son flanc.

J’ai donc de beaux souvenirs de Tongariro Lodge, notamment grâce au bonheur partagé lors de cette sortie de fin d’après-midi avec mon fils. Ce soir-là, confortablement installés dans le restaurant du lodge avec mon épouse et ma fille et entourés par des photos d’autres moucheurs avec leurs truites trophées dans des paysages de rêve, mon fils racontait avec joie et excitation l’histoire de “notre truite”.

Que votre choix se porte sur l’un des lodges de luxe dans le guide de Yellow Dog Fly Fishing ou que vous décidiez d’adopter une approche moins onéreuse, la Nouvelle-Zélande propose une pêcherie, des paysages et un sens de l’accueil qui feront le bonheur du moucheur. En tant que Kiwi expatrié, j’ai toujours hâte de rentrer au Pays du Long Nuage Blanc (Aotearoa, Nouvelle-Zélande), poser mes pieds dans l’eau fraîche, fluide et claire d’une rivière, écouter le chant des oiseaux dans les arbres et fonder à nouveau l’espoir qu’une belle truite m’attend peut-être dans le prochain bassin.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s